Lanleff et son étrange temple circulaire

Temple de Lanleff en Bretagne. Par Enquêtes & énigmes.
Le temple circulaire de Lanleff (Côtes-d’Armor, Bretagne), un édifice du Moyen Âge © Enquêtes & énigmes.

La petite commune de Lanleff, en Bretagne, abrite un bien étrange édifice, une rareté en France. Il s’agit d’un monument circulaire, aujourd’hui encore appelé « temple de Lanleff ». Les études récentes démontrent cependant qu’il ne s’agit pas d’un temple, mais d’une église. Les décors ne font que renforcer sa mystérieuse apparence.

Le temple de Lanleff, une église circulaire de style roman

Étrangeté de la construction circulaire, décoration jugée primitive, dès le XIXe siècle, l’énigmatique édifice de Lanleff a suscité bien des débats chez les historiens et les archéologues. Est-ce un temple païen ? Un très ancien monument chrétien ? Ou peut-être une construction voulue par les Templiers ? Les spécialistes de l’art roman ont finalement reconnu une église, dédiée à la Vierge Marie.

Une église de style roman de la fin du XIe siècle ou du début XIIe siècle

Cet édifice présente une architecture qui évoque les rotondes de style roman (IXe-XIIe siècles). Pour les historiens, l’origine de ces rotondes serait celle édifiée par l’empereur Constantin au Saint-Sépulcre de Jérusalem. Par ailleurs, le cercle est aussi une évocation de la Vierge Marie.

L’ancienne église de Lanleff comporte deux enceintes en grès, concentriques et séparées par un déambulatoire. L’enceinte extérieure, en partie détruite, est percée par deux petites chapelles en demi-cercle (absidioles), ainsi que par des meurtrières.

Lanleff, intérieur du "temple", par Enquêtes & énigmes.
Dans l’enceinte intérieure © Enquêtes & énigmes
Déambulatoire de Lanleff, par Enquêtes & énigmes.
Le déambulatoire entre les deux enceintes © Enquêtes & énigmes.

12 arches forment l’enceinte intérieure. Les piliers qui supportent les arches sont agrémentés de colonnes engagées et de pilastres. La couverture de cet édifice religieux a totalement disparu.

Le programme décoratif du « temple » de Lanleff

Les spécialistes totalisent plus de 140 décors au sein de cette église. Ils ornent les chapiteaux des pilastres et la base des colonnes engagées. On peut observer beaucoup de motifs géométriques, végétaux mais également des figurations. Ces sculptures subissent toutefois les dommages du temps et sont de moins en moins lisibles.

Lanleff, un chapiteau sculpté, par Enquêtes & énigmes.
Un chapiteau sculpté, « temple » de Lanleff © Enquêtes & énigmes.

Parmi celles-ci, quelques-unes ont particulièrement retenu l’attention des historiens de l’art. Elles surprennent également de nombreux visiteurs. Il s’agit de représentations d’êtres humains, un homme et une femme, aux silhouettes stylisées, avec des mains démesurées. Les spécialistes ont reconnu Adam et Eve.

Adam au temple de Lanleff, par Enquêtes & énigmes.
Représentation d’Adam sur un chapiteau de l’ancienne église de Lanleff © Enquêtes & énigmes.

Il s’agit d’un thème de décoration classique des églises de style roman, qui n’est donc pas surprenant en soi. Le mode de représentation est cependant moins courant. Parmi les quelques exemples de représentations stylisées d’Adam et Eve, avec des mains disproportionnées, citons, par exemple, le linteau de la fenêtre Ouest de l’église Saint-Michel de Murato, en Corse.

Eve et le serpent, linteau de Saint-Michel de Murato (Corse), photo par Dnalor 01 — Travail personnel, CC BY-SA 3.0.

Cet édifice pourrait être l’église Sainte-Marie de Lanlem, qui figure dans une charte de donation du XIIe siècle. Cependant, son histoire fait l’objet de recherches menées par l’association « le Temple de Lanleff », car on ignore la date de sa construction originelle.

Pour aller plus loin

  • Olivier Pagès, Le temple de Lanleff. Dossier, Perros-Guirec, éditions La Tilv, 1998 ;
  • Site de l’association « le Temple de Lanleff » : http://lanleff-temple.fr.
Partager cet article sur les réseaux sociaux

Commentaires fermés.